La dirofilariose canine

La dirofilariose est une maladie qui évolue très lentement mais qui est très grave, pouvant aboutir à la mort subite des animaux contaminés.

chien affaibli

Quel est le risque que mon chien attrape la dirofilariose ?

La dirofilariose est une maladie liée à la présence de vers ronds appelés Dirofilaria immitis qui se développent dans les artères pulmonaires (grosses artères partant du cœur) et même parfois dans la partie droite du cœur lui-même. Ces parasites peuvent mesurer de 10 à 30 cm de long et atteignent leur maturé sexuelle un an après l’infection. Ils vivent en moyenne 5 à 7 ans.

Comment se transmet la dirofilariose chez le chien ?

Ce parasite interne se transmet sous forme de larves par piqure d’un moustique. La larve pénètre à travers les tissus jusqu’aux vaisseaux sanguins où elles se transforment en adulte et migrent vers de plus gros vaisseaux et vers le cœur. Les adultes donnent naissance à des larves appelées microfilaires qui seront libérées dans la circulation sanguine et qui pourront infecter un nouveau moustique. Beaucoup d’espèces de moustiques peuvent être des vecteurs de cette maladie dont le moustique tigres.

La dirofilariose a donc tendance à être plus fréquente dans les régions du globe infestées de moustiques : En France, elle est présente majoritairement dans le sud de la France (pourtour méditerranéen) et dans les Antilles, la Guyane et la Réunion.

chien qui se fait piquer par un moustique

Quels sont les symptômes de la dirofilariose chez le chien ?

Les premiers signes ne sont pas visibles directement après contamination mais peuvent apparaître plusieurs mois voire plusieurs années après. Les signes cliniques les plus fréquents sont des troubles respiratoires et cardiaques : une toux, des difficultés respiratoires, un affaiblissement, des syncopes à l’exercice…

La présence des filaires dans le cœur affecte son fonctionnement : le flux sanguin est réduit et pour compenser cette perte, le cœur augmente sa charge de travail et s’hypertrophie. À terme, le cœur ne parvient plus à compenser et s’affaiblit. C’est à ce moment-là qu’apparaît l’insuffisance cardiaque.

Si l’évolution de la maladie cardiaque peut amener au décès de l’animal, il faut savoir qu’un chien atteint de dirofilariose peut mourir soudainement. En effet, la présence de vers adultes dans le sang peut provoquer l’apparition d’un caillot qui pourra bloquer brutalement la circulation sanguine entraînant la mort du chien.

Comment traiter la dirofilariose chez le chien ?

Pour diagnostiquer la maladie, votre vétérinaire réalisera un test sanguin rapide pour détecter si votre chien porte des filaires.

Il réalisera également d’autres examens, comme des radiographies du thorax, des analyses de sang et une échographie cardiaque (échocardiographie) pour confirmer le diagnostic, évaluer la gravité de la maladie, suivre son évolution dans les stades plus avancés et déterminer le meilleur traitement possible pour votre chien.

Le traitement de cette maladie est avant tout préventif. Quand l’infestation est déjà présente, diverses molécules existent pour éliminer le parasite. Toutefois il faut savoir qu’un tel traitement n’est pas anodin car il peut engendrer, entre autres, des réactions anaphylactiques (grosses allergies) mais également des emboles (libération de bouts de parasites dans la circulation sanguine qui peuvent la bloquer et provoquer la mort du chien). C’est pourquoi, il est commun que le vétérinaire réalise ce traitement en hospitalisation pour surveiller votre chien. On comprend également que la prévention de ce parasite est essentielle !

Comment protéger mon chien de la dirofilariose ?

Que vous habitiez dans une zone à risque ou que vous vous y rendez en vacances, il y a plusieurs précautions à prendre pour limiter l’infestation par ce parasite :

  • Utiliser un antiparasitaire répulsif pour limiter les piqûres de moustiques (colliers ou pipettes). Demandez conseils à votre vétérinaire qui vous prescrira le produit le plus adapté à votre chien.
  • Donner un traitement médical préventif (pipettes ou comprimés) qui détruit les larves avant qu’elles ne deviennent adultes. Si le chien vit en permanence en zone à risque, il est conseillé de le traiter une fois par mois de mai à novembre. S’il s’agit d’un chien qui part en vacances dans une zone à risque, il faut le traiter tous les mois pendant son séjour et encore une fois au retour.
  • Limiter les sorties dans les zones et aux périodes d’activités du moustique : éviter les sorties dans les marais ou les zones humides à la tombée de la nuit.
Vous recherchez un vétérinaire ?

Le vétérinaire joue un rôle indispensable pour assurer une bonne santé de votre chien ou chat. Trouvez un professionnel près de chez vous !

TROUVER UN VÉTÉRINAIRE

Partager l’article


Ces articles peuvent vous intéresser

Urgences du quotidien
Mon chien a eu un accident, que faire ?

Découvrez les informations essentielles et comment réagir pour assurer la sécurité et le bien-être de votre compagnon à quatre pattes.

Urgences du quotidien
Mon chien s’est brûlé, que faire ? 

Les brûlures chez le chien sont relativement courantes. Apprenez à les traiter pour soulager votre animal et prévenir les complications.

Urgences du quotidien
Mon chien a une plaie, que dois-je faire ? 

Le risque de blessures chez les chiens n’est pas rare : morceaux de verres, épines, échardes, corps étrangers, fils de fer barbelés, clous… peuvent entailler la peau et être à l’origine de plaies plus ou moins profondes.

Besoin d’aide pour trouver une solution adaptée à votre animal de compagnie ?

enfant chat chien

Inscrivez-vous à MyPet.com et recevez régulièrement des conseils et astuces d’expert pour la santé et le bien-être de votre animal de compagnie !