Page d’accueil » Santé et bien-être de mon animal » Maladies » Vivre avec un chien diabétique 

Vivre avec un chien diabétique 

Vivre avec un chien diabétique peut apparaître comme un peu contraignant, mais cette expérience renforcera le lien qui vous unit à votre chien d’une manière incroyable !

Le diabète est une maladie chronique qui ne se guérit pas mais il existe des moyens de traitement efficaces. Leurs buts est de faire disparaître les symptômes (réduire la soif, retour à un appétit et une activité normaux…), mais aussi d’éviter les complications, de prévenir les hypoglycémies et de garder votre animal joyeux et en forme le plus longtemps possible.

De quoi ai-je besoin pour mon chien diabétique ? 

  • D’insuline vétérinaire prescrite par le vétérinaire qui suit et connait mon chien, que j’injecte à heure fixe. 
  • De seringues à insuline adaptées (40 unités internationales (UI) par ml) ou d’un stylo injecteur d’insuline vétérinaire. Attention, les seringues ou les stylos injecteurs utilisés chez l’humain ne sont pas adaptés (100 UI/ml) et leur utilisation peut conduire à des erreurs de doses. 
  • D’un régime alimentaire équilibré : un chien diabétique ne doit plus recevoir ni de friandises, ni restes de repas. Ses rations doivent être calibrées et constituées d’une quantité précise de l’aliment recommandé par le vétérinaire qui va permettre de stabiliser la glycémie. Les aliments pour animaux diabétiques sont en général pauvres en graisses et riches en fibre. 
  • D’un équipement de surveillance à domicile, si cela a été conseillé par votre vétérinaire 
  • D’une source de glucose en cas d’hypoglycémie 
  • D’une bonne communication avec votre vétérinaire. Si les symptômes initiaux du diabète (soif excessive, urines excessives, fatigue, faiblesse …) ou d’autres symptômes qui vous inquiète n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire immédiatement pour adapter la dose d’insuline  
  • De bien suivre le traitement de votre chien sur le long terme 

Faire des injections d’insuline à mon chien : pas si compliqué ! 

L’un des points centraux du traitement de votre chien est l’administration d’insuline. Malheureusement, ce médicament ne peut pas être administré sous forme de comprimés ou de sirop. Il va falloir l’injecter ! Mais cet acte est beaucoup plus facile qu’on l’imagine.

Il y a quelques erreurs à ne pas commettre lors d’injection d’insuline sous-cutanées : 

  • Ne pas injecter la bonne dose 
  • Injecter de l’air (peu dangereux mais inefficace) 
  • Ne pas utiliser les bonnes seringues (risque d’erreur de dose) 
  • Injecter « hors du chien », dans les poils ou en passant au travers de la peau. Si vous pensez avoir injecter « hors de l’animal », ne refaites surtout pas une injection, il y aurait de gros risques d’hypoglycémie. 

N’oubliez pas que votre vétérinaire est là pour vous aider : il ne faut pas hésiter à lui demander plusieurs fois comment faire et vous entraîner sur une peluche ou une orange par exemple. 

Pour savoir comment réaliser une injection sous-cutanée à mon chien, étape par étape, lisez notre article dédié !

Les besoins en insuline de mon chien changent

Vous avez débuté le traitement préconisé par votre vétérinaire et vous administrez de l’insuline à votre chien diabétique ? Bravo pour votre engagement dans le traitement et le suivi de sa maladie. 

Au début du traitement, une surveillance étroite est mise en place, afin de trouver la dose idéale qui convient à votre chien. Cette étape, qui peut durer quelques mois, implique des rendez-vous réguliers chez le vétérinaire

Passé cette étape, il va falloir surveiller votre chien de façon à adapter un traitement qui va évoluer avec le temps. En effet, il n’est pas inhabituel de voir changer les besoins en insuline même après une longue période de stabilité. Cette situation est souvent liée à : 

  • Une perte ou une prise de poids 
  • Des changements dans son activité physique 
  • L’apparition d’autres maladies 
  • D’autres traitements 

C’est pourquoi vous allez continuer à surveiller les progrès de votre chien même après plusieurs mois ou années de traitement. Il faudra consulter votre vétérinaire si vous constatez des changements soudains ou une situation inhabituelle. 

Quoi qu’il arrive, il ne faut jamais changer la dose d’insuline sans consulter votre vétérinaire au préalable. 

Les analyses de sang et d’urine 

Votre vétérinaire traitant pourra réaliser des analyses afin de vérifier régulièrement les concentrations en glucose (et en cétones) dans l’urine et le sang de votre animal. Ainsi, on obtient une idée de la manière dont se porte votre chien, et dont il réagit au traitement. 

Votre vétérinaire peut également décider de produire une courbe de glycémie qui permettra de suivre précisément l’état de santé de votre chien et d’adapter au mieux son traitement. Pour cela, il est possible qu’il vous demande d’amener votre chien à la clinique le matin à jeun, puis qu’il le garde une journée entière afin de faire des prises de sang toutes les deux heures, par exemple. 

Comment surveiller la glycémie de mon chien à la maison ? 

Il est possible que votre vétérinaire vous demande de surveiller la glycémie de votre animal à la maison. Cette procédure est réalisable de manière simple et indolore. Vous apprendrez à prélever du sang et à l’analyser grâce à un glucomètre portable. 

Ces petits appareils sont faciles à utiliser. Votre vétérinaire peut vous aider à choisir le modèle qui vous conviendra le mieux selon les besoins de votre chien. 

Pour obtenir la glycémie d’un chien, on prélève en général une goutte de sang dans le pavillon de l’oreille ou au niveau du coussinet principal du chien. 

  • Assurez-vous que l’oreille de votre chien n’est pas trop froide. Si tel est le cas, maintenez l’oreille entre vos mains pendant environ une minute. Le fait de réchauffer le pavillon de l’oreille de votre chien facilitera le prélèvement de la goutte de sang. 
  • Procédez à une piqûre rapide sur une partie propre et dépourvue de poil de l’oreille de votre chien grâce à une aiguille stérile hypodermique. 
  • Vous obtiendrez alors une petite goutte de sang. Disposez cette goutte sur la bandelette pour analyse de sang. 
  • Appliquez doucement mais fermement un morceau de coton sur l’oreille de l’animal jusqu’à arrêt complet du saignement. 

Utilisez la bandelette réactive telle quelle ou introduisez l’échantillon dans le glucomètre conformément aux instructions de l’appareil. 

Les urgences chez le chien diabétique 

Malgré un bon suivi et une surveillance de votre part, il est possible que les situations d’urgence suivantes se produisent chez le chien diabétique : 

  • Hypoglycémie – taux de sucre trop faible dans le sang 
  • Acidocétose diabétique ou Syndrome d’Hyperglycémie Hyperosmolaire (SHH) – provoqués par une concentration extrêmement forte de sucre dans le sang

Il est important de vous préparer à ce genre de situations pour savoir y faire face efficacement.

Vous recherchez un vétérinaire ?

Le vétérinaire joue un rôle indispensable pour assurer une bonne santé de votre chien ou chat. Trouvez un professionnel près de chez vous !

TROUVER UN VÉTÉRINAIRE

Partager l’article


Ces articles peuvent vous intéresser

Urgences du quotidien
Mon chien a eu un accident, que faire ?

Découvrez les informations essentielles et comment réagir pour assurer la sécurité et le bien-être de votre compagnon à quatre pattes.

Urgences du quotidien
Mon chien s’est brûlé, que faire ? 

Les brûlures chez le chien sont relativement courantes. Apprenez à les traiter pour soulager votre animal et prévenir les complications.

Urgences du quotidien
Mon chien a une plaie, que dois-je faire ? 

Le risque de blessures chez les chiens n’est pas rare : morceaux de verres, épines, échardes, corps étrangers, fils de fer barbelés, clous… peuvent entailler la peau et être à l’origine de plaies plus ou moins profondes.

Besoin d’aide pour trouver une solution adaptée à votre animal de compagnie ?

enfant chat chien

Inscrivez-vous à MyPet.com et recevez régulièrement des conseils et astuces d’expert pour la santé et le bien-être de votre animal de compagnie !