Page d’accueil » Santé et bien-être de mon animal » Puces et tiques » Les tiques : quels dangers pour les humains ?

Les tiques : quels dangers pour les humains ?

Lors des sorties dans la nature, un risque guette : celui de contracter une maladie grave transmise par les tiques.

tique sur une chaussette qui se dirige vers la peau

Une tique, c’est quoi ?

Les tiques sont des acariens qui parasitent les mammifères (humain, animaux sauvages et domestiques) en se nourrissant de leur sang. Elles sont très actives au printemps et en automne, mais on peut en rencontrer presque toute l’année.

On trouve des tiques partout en France : dans les zones boisées, les champs et les prairies, mais aussi dans les murs de pierres sèches, voire à l’intérieur des bâtiments.

On assiste depuis quelques années à une prolifération des tiques en France. Un phénomène qui s’explique, entre autres, par le réchauffement climatique.

Des risques de maladies graves, parfois mortelles sont liés aux morsures de tiques. Pour faire face à ce danger, de nombreux acteurs et institutions se mobilisent en vue d’améliorer la prévention et faire avancer la recherche (INRA, laboratoires pharmaceutiques, etc.).

Les tiques : une question de santé publique

Les tiques sont dangereuses car elles peuvent transmettre par morsure des maladies potentiellement graves si le diagnostic et le traitement ne sont pas réalisés à temps. La prévention est l’unique moyen de se protéger. 

Risques liés aux tiques pour les humains

Les tiques peuvent être infestées (c’est-à-dire en mesure de transmettre des maladies par morsure) par de nombreux agents pathogènes– jusqu’à cinq à la fois selon une étude récente*.

En France, chez l’humain, la maladie transmise par les tiques la plus fréquente est la maladie de Lyme (ou borréliose de Lyme) : plus de 33 000 cas par an sont recensés** et la maladie, qui peut être très invalidante, est devenue un enjeu de santé publique. Lorsqu’elle n’est pas prise en charge assez tôt, elle peut en effet évoluer sur un mode chronique, avec des complications pouvant durer plusieurs années voire des décennies.

Les trois stades d’aggravation de la maladie de Lyme

  • La première phase survient entre 3 et 30 jours après la morsure de tique. Une rougeur en forme de disque apparaît sur la peau au niveau de la morsure. Attention, cette lésion n’est pas systématiquement observée chez les humains.
  • Plusieurs semaines ou mois après la disparition de cette rougeur, apparaît la deuxième phase caractérisée par le retour des rougeurs, ainsi que des douleurs articulaires et des manifestations cardiaques.
  • Plusieurs mois ou années après l’infection,  des atteintes cutanées plus sévères, des douleurs articulaires, et des manifestations neurologiques touchant la moelle épinière ou le cerveau peuvent survenir. Une maladie de Lyme mal soignée peut conduire à l’invalidité.

Cette maladie, difficile à diagnostiquer, peut toucher de nombreux organes et fonctions vitales. Les tests de dépistage officiels ne sont pas encore parfaitement fiables. Il y a donc urgence à s’informer et adopter les bons gestes pour protéger toute la famille et les animaux de compagnie (chiens et chats).

Comment se protéger contre les tiques ?

Chez l’humain, il n’existe pas de traitement préventif contre les maladies transmises par les tiques. Adopter des gestes simples de prévention est l’unique moyen de protection. 

Lors d’une balade en forêt, par exemple, il est conseillé de :

  1. Se couvrir les bras et les jambes, porter des vêtements longs, rentrer le bas du pantalon dans les chaussettes ou dans les bottes, et idéalement mettre un chapeau.
  2. Ne pas sortir des sentiers balisés, éviter les zones boisées et herbes hautes, notamment dans les régions à risques.
  3. Éventuellement utiliser des répulsifs contre les insectes sur la peau ou sur les vêtements, en respectant le mode d’emploi et les précautions.
  4. Inspecter systématiquement au retour de la balade toutes les zones du corps, surtout pour les enfants (si la durée d’attachement n’excède pas 12h, la probabilité de transmission de la maladie de Lyme est faible).
  5. Inspecter aussi systématiquement le pelage de son chien et lui administrer préventivement un traitement contre les tiques.

Les chiens sont en général encore plus exposés aux risques par leur mode de vie, l’absence de vêtements et leur pelage qui limite la visibilité des tiques fixées. Pour savoir comment protéger votre chien, lisez notre article dédié.

Que faire en cas de contact ?

En cas de morsure (il ne s’agit pas de piqure) de tique, il faut agir vite.

  • Retirer la tique le plus rapidement possible avec un crochet tire-tique ; il ne faut pas utiliser d’alcool ou d’éther avant le retrait, car cela pourrait favoriser la transmission de maladies.
  • Désinfecter autour de la piqûre après le retrait de la tique.
  • Surveiller la zone de piqûre dans les jours, voire dans les semaines qui suivent.
  • En cas d’apparition d’une plaque rouge s’élargissant progressivement autour du point de piqûre (érythème migrant) ou d’autres symptômes comme des maux de tête, de la fièvre, une fatigue anormale, des douleurs, etc., consultez un médecin sans attendre.
  • Au moindre doute : CONSULTER UN MÉDECIN.

Chez le chien, le retrait des tiques et la surveillance sont tout aussi essentielles. Si votre chien a été mordu par une tique, au moindre doute (fatigue, fièvre, etc.) consultez un vétérinaire au plus vite.

http://journals.plos.org/plosntds/article?id=10.1371/journal.pntd.0004539
** http://www.santepubliquefrance.fr/Actualites/Borreliose-de-Lyme-33-200-personnes-touchees-par-la-maladie-en-France-en-2015


Partager l’article


Ces articles peuvent vous intéresser

fêter noël en famille sans risque pour mon chien
Au fil des saisons
Comment éviter les dangers de Noël pour mon chien ?

La préparation des fêtes est un moment très attendu par tous ! Il est donc souhaitable que tout se passe bien, en particulier lorsqu’on a, à la maison, un compagnon à quatre pattes très joueur et curieux. Voici quelques astuces simples pour prévenir les risques et savourer ce moment en toute sérénité.

glandes anales chien
Soins et toilettage
10 questions sur les glandes anales du chien

Les glandes anales sont en réalité deux petits sacs situés de chaque côté de l’anus, formés par une invagination de la peau.

Être un bon propriétaire
Est-il raisonnable d’offrir un chien à Noël ?

Sous le sapin, les présents brillent de mille feux ! C’est la magie des fêtes !

Besoin d’aide pour trouver une solution adaptée à votre animal de compagnie ?

enfant chat chien

Inscrivez-vous à MyPet.com et recevez régulièrement des conseils et astuces d’expert pour la santé et le bien-être de votre animal de compagnie !