Page d’accueil » Protéger mon animal » Maison sans danger » Quelles plantes sont toxiques pour mon chat ?

Quelles plantes sont toxiques pour mon chat ?

Certaines plantes peuvent contenir des substances très toxiques pour votre chat. Les connaissez-vous ?

plante toxique pour chat

Mon chat est attiré par mes plantes, pourquoi ?

Le chat, cet explorateur, adore visiter l’ensemble de son environnement. Même s’il est carnivore, son bien-être digestif nécessite une certaine quantité de fibres végétales. Pourquoi ?

  • pour régurgiter les boules de poils qu’il a formées en faisant consciencieusement sa toilette chaque matin ;
  • pour accélérer son transit et évacuer les restes de poils, les petits os avalés, ou les croquettes très sèches.

C’est pourquoi il se « purge » en avalant de l’herbe à chat ou l’herbe de votre pelouse.

Si mon chat mange des plantes de mon jardin, peut-il s’intoxiquer ?

OUI.

Certaines plantes peuvent contenir des substances très toxiques. Les intoxications ne sont pas très fréquentes car le chat est normalement plus méfiant que le chien et ne mange pas n’importe quoi. De plus, en tant que carnivore strict, il est surtout attiré par les plantes lorsque son alimentation ne contient pas suffisamment de fibres pour que son transit intestinal soit « fluide ». Il peut alors se tourner vers vos plantes d’intérieur ou celles des jardins s’il sort.

Les plantes toxiques le restent qu’elles soient coupées, en pot ou plantées dans le jardin. L’eau du vase aussi peut contenir les substances toxiques. Toutefois les intoxications sont rarement très graves car le chat ne consomme pas habituellement une grande quantité de plante.

Quelles sont les espèces de plantes ou fleurs à éviter si on a un chat ?

Plusieurs familles de plantes peuvent entraîner une intoxication plus ou moins grave en fonction des substances qu’elles renferment.

  • Les plantes dont la sève renferme du latex comme les Ficus, Caoutchouc, Pervenche, Laurier rose, mais aussi le Poinsettia (fleur de Noël) ou le Croton. Le latex qui s’écoule lorsque les tiges sont coupées est irritant pour les yeux, la peau ainsi que pour le tube digestif. L’intoxication est généralement bénigne.
  • Les fleurs de type Bégonias, Dieffenbachia, Calla ou Impatiens qui renferment des cristaux d’oxalate de calcium sont également très irritantes pour les yeux, la peau et le tube digestif. Là encore l’intoxication n’est généralement pas grave et facilement traitée par le vétérinaire.
  • Certaines plantes contiennent des alcaloïdes comme la Datura, la Belladone, la Jusquiame, le Pommier d’amour (les baies vertes). Ces substances sont particulièrement toxiques et entraînent des symptômes assez graves, d’abord digestifs puis cardiaques et nerveux. L’intoxication doit être traitée rapidement par le vétérinaire pour que l’animal puisse récupérer.
  • Les fleurs de la famille des lys (lys, muguet, colchiques, fritillaire) sont également particulièrement toxiques, qu’elles soient dans le jardin, en pot ou en bouquet. Les substances responsables de l’intoxication ne sont pas connues, mais celle-ci est particulièrement grave est doit être traitée le plus vite possible, la vie du chat en dépend.
  • Attention, en automne lorsque vient la saison de planter les bulbes à fleurs (tulipes, jacinthe, cyclamen, glaïeul) qui renferment de très nombreuses substances toxiques. Si votre chaton ou votre chat décide de jouer avec et les croque pendant que vous jardinez, surveillez bien son état. Les symptômes sont souvent digestifs et peu graves, mais s’il a consommé des bulbes de narcisse, colchique ou iris (qui contiennent des alcaloïdes), il vaut mieux prévenir immédiatement le vétérinaire.
  • Les thuyas sont également toxiques et peuvent provoquer des symptômes digestifs et nerveux si la consommation est importante.
  • Les chrysanthèmes renferment plutôt des allergènes responsables de réactions allergiques.
  • Toutes les parties du yucca, plante très décorative en pot, sont toxiques (feuilles, tige et surtout racines). Le mâchonnement des feuilles entraîne surtout des symptômes digestifs, mais les racines peuvent occasionner des symptômes plus graves avec parfois des paralysies.

Cette liste n’est pas exhaustive et il est toujours important de se renseigner sur la toxicité éventuelle de la plante pour votre chat avant de planter un arbre ou de fleurir son intérieur. Sachez aussi que dans votre jardin potager un certain nombre de plantes sont toxiques :

  • Tomates, aubergines, poivrons : tout le plant, les tiges, feuilles et fruits lorsqu’ils ne sont pas mûrs. Dès que le fruit est arrivé à maturité, la toxicité est très fortement diminuée.
  • Fruits à pépins et noyau tombés de l’arbre : les noyaux et pépins contiennent de l’acide cyanhydrique particulièrement toxique qui est libéré s’ils sont mastiqués (mais pas s’ils sont avalés tels que). Généralement les chats ne consomment pas ou très peu les fruits tombés de l’arbre mais on ne peut l’exclure totalement…

Est-ce que les symptômes d’intoxication apparaissent tout de suite après l’ingestion ?

OUI et NON !

Lorsque les plantes sont irritantes par contact ou inhalation, ce qui est le cas par exemple du latex (ou sève) de certaines plantes qui est irritant pour les yeux et la peau, ou des allergènes du chrysanthème, les symptômes peuvent apparaître très rapidement après le contact (en moins d’une heure). Le plus souvent les symptômes sont plutôt d’ordre digestif et apparaissent dans les 1 à 3 heures qui suivent l’ingestion de la plante, lorsque l’estomac a commencé à la digérer et qu’elle libère peu à peu les substances qu’elle contient. C’est pourquoi, si vous voyez votre chat mâchonner une plante, il faut le surveiller attentivement pendant ce laps de temps et appeler le vétérinaire s’il présente des vomissements, de la diarrhée, de l’hypersalivation…

Enfin, il faut se méfier des plantes qui renferment des substances très toxiques (lys…) car bien souvent les premiers symptômes digestifs disparaissent spontanément, l’état du chat s’améliore puis se dégrade à nouveau brutalement, 1 ou 2 jours après l’ingestion (apparition de symptômes cardiaques, respiratoires, urinaires, nerveux). Dans ce cas, la guérison est beaucoup plus difficile à obtenir. De ce fait, dès l’apparition des premiers symptômes digestifs, il ne faut pas hésiter à appeler le vétérinaire pour lui demander si la plante consommée est dangereuse ou non.

chat vomi herbe ou plantes

Quels sont les symptômes habituels d’une intoxication par les plantes chez le chat ?

Dans la majorité des cas, les symptômes apparaissent assez rapidement (après le contact ou 1 à 3 heures après l’ingestion). Ils peuvent être cutanés, oculaires ou digestifs. Ils sont généralement bénins car le chat a consommé une petite quantité de plante.

  • Symptômes oculaires : lors de projection de sève toxique : conjonctivite, larmoiement, douleur au niveau des yeux (le chat ferme ses paupières, se frotte la patte sur l’œil…), apparition d’ulcères si le toxique entraîne des brûlures.
  • Symptômes cutanés : lors de contact avec la sève toxique : irritation de la peau, rougeur, apparition de boutons, léchage, apparition d’une dermatite allergique.
  • Symptômes digestifs : lors de la consommation de la plante : ulcères au niveau de la bouche et hypersalivation si la substance est très irritante ; douleur au niveau de l’œsophage ; bien souvent vomissements puis diarrhée qui peut être hémorragique ou non ; douleurs abdominales. Le chat apparaît abattu et refuse de manger. Si la diarrhée est très importante, il peut finir par se déshydrater. Toutefois dans la majorité des cas le chat a consommé une faible quantité de plante et les symptômes digestifs restent assez bénins.

Si le chat consomme une plante très toxique d’autres types de symptômes, plus tardifs peuvent se développer, parfois 2 à 3 jours après la consommation de la plante. Ils sont généralement plus graves et plutôt d’ordre respiratoire, urinaire ou nerveux

  • Symptômes cardiaques ou respiratoires : les substances très toxiques (alcaloïdes) peuvent entraîner des difficultés respiratoires, une accélération ou un ralentissement des battements cardiaques, une pâleur des muqueuses (le sang circule moins bien). Le chat peut tomber dans le coma.
  • Symptômes urinaires : le chat, déshydraté, arrête d’uriner, et son état peut se dégrader jusqu’à l’insuffisance rénale. Certaines plantes contiennent aussi de l’oxalate de calcium qui peut former des calculs urinaires.
  • Symptômes nerveux : leur apparition indique une intoxication très grave et difficile à traiter. Ils apparaissent après les symptômes précédents, souvent 2 à 3 jours après la consommation du toxique. La consommation de racines du Yucca par exemple peut entraîner une paralysie des pattes postérieures. Le thuya peut occasionner des convulsions et un coma. Les plantes contenant des alcaloïdes peuvent entraîner une dilatation des pupilles, des troubles comportementaux (agressivité, agitation)…

Que puis-je faire si je pense que mon chat s’est intoxiqué par une plante (ou que je l’ai vu la manger) ?

Si le comportement de votre chat vous paraît bizarre sans raison, s’il présente brutalement des symptômes de type vomissement, diarrhée, prostration, manque d’appétit, ou des difficultés respiratoires, ou si vous l’avez vu consommer un produit ou une plante (même si finalement ce n’est pas toxique) :

  • il ne faut surtout pas essayer de le faire vomir ni lui faire avaler quoi que ce soit (surtout pas du lait) : cela risque d’aggraver les symptômes !
  • La première chose à faire est d’appeler le vétérinaire ou, si les symptômes sont importants, de se diriger vers une clinique d’urgence !

En cas de projection sur la peau ou les yeux de la sève de certaines plantes (latex par exemple), rincez abondamment les yeux ou la peau à l’eau courante à température ambiante avant d’amener rapidement l’animal chez le vétérinaire.

L’idéal est d’apporter la plante suspecte d’être responsable de l’intoxication et d’indiquer au vétérinaire l’heure approximative de l’ingestion, la quantité éventuelle ingérée…bref toutes les informations qui lui permettront d’affiner au mieux son diagnostic. Il mettra ensuite en place le traitement des symptômes. Si l’intoxication est bénigne, un traitement digestif à domicile suffira. En cas de contact avec les yeux ou la peau, le traitement sera à base de collyre ou de pommades anti-inflammatoires. Lors d’intoxication grave avec des symptômes respiratoires, urinaires ou nerveux, l’hospitalisation est nécessaire et l’évolution est plus incertaine.

Bon à savoir : si le vétérinaire ne répond pas, contactez un centre antipoison vétérinaire :
Centre Antipoison Animal et Environnemental de l’Ouest (CAPAE-Ouest)
École Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l’Alimentation Nantes Atlantique – Oniris
Atlanpôle – La Chantrerie – BP 40706 – 44307 Nantes cedex 03
Téléphone : 02 40 68 77 40 de 8h30 à minuit.
Centre National d’Informations Toxicologiques Vétérinaires (CNITV)
Campus Vétérinaire de l’école vétérinaire de Lyon – VetAgroSup
1 rue Bourgelat – BP 83 – 69280 Marcy L’Etoile
Téléphone : 04 78 87 10 40 de 8h30 à minuit

Comment éviter que mon chat mange mes plantes d’intérieur ou du jardin ?

Pour éviter que votre chat s’approche et consomme les plantes de votre jardin ou en pot dans votre maison il existe un certain nombre d’astuces ou de moyens naturels pour l’éloigner (pulvérisations à base d’huiles essentielles sur un coton à proximité des pots, pelures d’agrumes, couverture des plates-bandes avec des pommes de pin ou autre substance désagréable pour les pattes du chat…). Ces moyens sont identiques à ceux permettant d’éviter que le chat du voisin s’installe dans votre jardin.

Quelles plantes puis-je mettre pour décorer mon intérieur si j’ai un chat ?

Rassurez-vous, beaucoup de plantes magnifiques peuvent égayer votre intérieur et votre jardin sans aucun danger pour votre matou. En voici une petite liste non exhaustive pour trouver votre bonheur :

  • Fleurs et plantes : orchidées, roses, freesia, schlumbergera, fougère d’intérieur (nephrolepsis), fleur de porcelaine (Hoya), gerbera…
  • Plantes dépolluantes : kentia, bambou, haworthia, chamédoré ou palmier nain…
  • Plantes « culinaires » : basilic, romarin, sauge, aneth…

Dans le doute, il vous est possible de trouver la liste (presque) exhaustive des plantes toxiques et non toxiques pour les chats publiée par l’ASPCA.

Vous recherchez un vétérinaire ?

Le vétérinaire joue un rôle indispensable pour assurer une bonne santé de votre chien ou chat. Trouvez un professionnel près de chez vous !

TROUVER UN VÉTÉRINAIRE

Partager l’article


Ces articles peuvent vous intéresser

Urgences du quotidien
Mon chien a eu un accident, que faire ?

Découvrez les informations essentielles et comment réagir pour assurer la sécurité et le bien-être de votre compagnon à quatre pattes.

Urgences du quotidien
Mon chien s’est brûlé, que faire ? 

Les brûlures chez le chien sont relativement courantes. Apprenez à les traiter pour soulager votre animal et prévenir les complications.

Urgences du quotidien
Mon chien a une plaie, que dois-je faire ? 

Le risque de blessures chez les chiens n’est pas rare : morceaux de verres, épines, échardes, corps étrangers, fils de fer barbelés, clous… peuvent entailler la peau et être à l’origine de plaies plus ou moins profondes.

Besoin d’aide pour trouver une solution adaptée à votre animal de compagnie ?

enfant chat chien

Inscrivez-vous à MyPet.com et recevez régulièrement des conseils et astuces d’expert pour la santé et le bien-être de votre animal de compagnie !