Page d’accueil » Santé et bien-être de mon animal » Vaccination » La vaccination du chat : contre quelles maladies protège-t-elle ?

La vaccination du chat : contre quelles maladies protège-t-elle ?

Votre chat a besoin de vous pour le protéger contre de nombreuses maladies infectieuses, très contagieuses.

vacciner son chat

Votre chat, comme la majorité de ses congénères, passe probablement la plus grande partie de sa journée à faire la sieste, à se toiletter ou à regarder par la fenêtre et la majorité de ses nuits à vagabonder. Même s’il vous donne l’impression d’être totalement autonome, il a besoin de vous pour se défendre d’un certain nombre de maladies infectieuses très contagieuses et potentiellement mortelles.

Vacciner mon chat : pour quelles raisons ?

Les vaccins sont la clé de la protection contre les maladies infectieuses, et l’aident à rester en bonne santé tout au long de sa vie. En effet, un chat non vacciné peut attraper à tout âge des maladies infectieuses au contact d’autres chats ou même par contact avec le sol ou des matériaux contaminés. Il est important de bien connaître les maladies qui peuvent être évitées par des vaccins. Cela vous permettra de décider, en connaissance de cause, avec votre vétérinaire et selon le mode de vie de votre animal, quels seront les vaccins importants pour votre chat. Voici une présentation rapide des 6 maladies infectieuses graves contre lesquelles il existe des vaccins.

Six maladies infectieuses félines

La panleucopénie féline (typhus du chat)

La panleucopénie féline, ou typhus du chat, est une maladie virale provoquée par un parvovirus qui fait partie de la même famille que le parvovirus canin ; comme lui, il est très résistant dans le milieu extérieur, pouvant y survivre plus d’un an. 

Les chats peuvent se contaminer par contact direct avec les sécrétions corporelles des chats infectés (vomissures, urines, salive…) ainsi que par contact avec l’environnement souillé. Comme la plupart des chats seront exposés au virus à un moment ou l’autre de leur vie, il est essentiel de les vacciner régulièrement.

Le virus entraîne une forte diminution du nombre de globules blancs (leucocytes) ce qui favorise les infections secondaires. Les chats infectés deviennent apathiques et présentent de la fièvre, de la diarrhée, des vomissements ainsi qu’une déshydratation sévère. L’infection, très sérieuse, peut être mortelle. En France, le typhus du chat fait partie des vices rédhibitoires.

Le saviez-vous ?
Certaines maladies du chien ou du chat sont considérées comme des vices rédhibitoires : cela protège l’acheteur qui peut alors faire une action en justice, dans les délais légaux, contre le vendeur si l’animal présente ces maladies (certificat de suspicion établi par un vétérinaire). Un vendeur est tenu par la loi de vendre des animaux indemnes de ces maladies.

Le Coryza et ses différentes infections

La rhinotrachéite virale féline

La rhinotrachéite virale du chat est une infection provoquée par un herpèsvirus qui touche les voies respiratoires supérieures. Elle fait partie du syndrome du « coryza ». La transmission de ce virus se fait par contact direct entre chats, il est donc essentiel de protéger votre chat en le vaccinant. L’infection se traduit par des éternuements, des écoulements nasaux et oculaires, une perte d’appétit, de la fièvre et de l’abattement. Les infections les plus graves peuvent être mortelles. Le traitement reste très limité et ne permet pas d’éliminer le virus de l’organisme : même lorsque le chat guérit, il reste porteur à vie du virus.

La calicivirose féline

Le calicivirus félin fait également partie des germes responsables du syndrome du « coryza » et provoque une infection respiratoire qui ressemble à la rhinotrachéite féline. Il existe de très nombreuses souches de calicivirus, toutes hautement contagieuses.

La transmission se fait par contact avec un chat infecté. Les formes symptomatiques peuvent être légères ou sévères selon la souche du virus en cause. Elles entraînent de la fièvre ainsi que des vésicules et des ulcères très douloureux au niveau de la langue et de la bouche qui provoquent une forte salivation; elles évoluent parfois vers la pneumonie. Le traitement de la calicivirose est souvent difficile.

Même si le chat guérit, le virus peut rester dans son organisme et se transmettre à d’autres chats. Certains chats développent une forme chronique s’accompagnant d’éternuements, d’écoulements oculaires et de gingivite (inflammation des gencives) sévère. La vaccination est donc essentielle pour éviter le développement des symptômes.

La chlamydiose féline

La chlamydiose est une maladie infectieuse, hautement contagieuse en particulier chez les chatons. Elle peut se transmettre d’un chat infecté à l’humain : c’est donc une zoonose. La bactérie responsable de cette infection atteint principalement les yeux et entraîne une conjonctivite sévère. Elle peut également affecter l’appareil respiratoire supérieur (nez, sinus et gorge). La transmission se fait par contact direct avec un chat infecté, qui peut excréter la bactérie pendant plusieurs années. La vaccination réduit la sévérité de l’infection.

La rage

La rage est une maladie mortelle qui sévit dans de nombreux pays, même si la France est indemne depuis de nombreuses années. Cette maladie est une zoonose et  peut se transmettre aux humains, chez qui elle est également mortelle. 

La rage se transmet à l’occasion d’une morsure ou, en présence de toute lésion cutanée, par contact avec la salive d’un animal infecté. Une fois la rage déclarée, il n’existe pas de traitement. En France la vaccination antirabique du chat est obligatoire pour sortir du territoire (ou y rentrer) et doit être consignée dans le passeport de l’animal ; beaucoup de pensions, de chatteries, de camping ou de résidences de vacances l’exigent également. Il est donc plus prudent de protéger votre chat contre cette maladie mortelle.

La leucose féline (FeLV)

Le virus de la leucose féline atteint les ganglions lymphatiques puis se répand dans le sang et envahit différents tissus dont la moelle osseuse, provoquant une immunosuppression (ce qui diminue ses défenses immunitaires). Le chat présente alors plus de risques de développer des cancers, des anémies, des infections, des maladies à médiation immunitaire, des maladies du système nerveux ou reproducteur ainsi que des inflammations intestinales.

Comme les signes ou les symptômes de cette infection virale peuvent mettre parfois des mois, voire des années avant d’apparaître, des chats porteurs du virus peuvent le transmettre par leur salive ou d’autres sécrétions/excrétions corporelles comme les larmes, l’urine voire les selles. Le virus peut donc se disséminer très facilement. Il représente ainsi une des plus grandes menaces pour la santé de votre chat qui, s’il sort ou entre en contact avec d’autres chats, risque de s’infecter s’il n’est pas vacciné.

La vaccination contre la leucose féline n’est recommandée que chez les chats non infectés ; de ce fait, avant de le vacciner, il faudra faire un test sanguin pour dépister une infection cachée. La leucose féline fait partie des vices rédhibitoires.

Les vaccins sont-ils bons pour les chats ?

Les vaccins pour les animaux de compagnie sont étroitement surveillés : leur mise au point, leur fabrication et leur commercialisation sont soumises à des règles très strictes. Les laboratoires pharmaceutiques travaillent avec des scientifiques rigoureux et leur but est de fournir aux vétérinaires des solutions qui permettent aux animaux de vivre longtemps en bonne santé.

Lorsqu’une réaction survient, elle est le plus souvent bénigne :  les petites réactions locales peu douloureuses (œdème au point d’injection) disparaissent le plus souvent en quelques jours. Elles sont la conséquence d’une réaction inflammatoire locale due à l’injection. Un peu de fatigue ou de fièvre peuvent aussi se manifester dans les 24 heures qui suivent l’injection. Elles sont sans conséquence.

Beaucoup plus rarement, des réactions graves peuvent survenir : quelques heures après l’injection, le chat « gonfle » (œdème de Quincke) ou se gratte, voire vomit. Ce malaise nécessite une prise en charge rapide ; on parle de choc anaphylactique : il s’agit d’une réaction immunitaire qui met en jeu la vie du chat. Mais même si cette situation est bien connue, elle reste très rare.

Actuellement, les avantages liés à la vaccination sont nettement plus importants que les risques, même pour les chats d’intérieur. Les vétérinaires sont les meilleurs experts pour vous donner toutes les informations sur les vaccins essentiels et vous conseiller sur la santé de votre félin.

Pourquoi est-ce indispensable de vacciner mon chat ?

Il est indispensable de vacciner votre chat pour plusieurs raisons. Les vaccins aident à protéger votre chat contre certaines maladies graves et mortelles. Voici quelques raisons importantes pour lesquelles la vaccination de votre chat est essentielle :

  • Prévention des maladies : les vaccins aident à prévenir les maladies virales et bactériennes chez les chats. Certaines de ces maladies peuvent être mortelles ou causer des complications graves. Les vaccins aident à renforcer le système immunitaire du chat et le rendent plus résistant aux infections.
  • Protection contre les maladies contagieuses : les chats peuvent être exposés à des maladies infectieuses lorsqu’ils entrent en contact avec d’autres animaux, sortent à l’extérieur ou sont en contact avec des objets contaminés. Ainsi, le risque de propagation de maladies contagieuses telles que la rage, la panleucopénie féline, la leucémie féline et la rhinotrachéite virale féline est réduit.
  • Prévention des épidémies : si votre chat est vacciné, il court moins de risque de contracter ou de propager des maladies infectieuses à d’autres chats. Cela peut aider à prévenir les épidémies dans les populations de chats, en particulier dans les refuges pour animaux ou les communautés félines.
  • Exigence légale : dans certains pays ou régions, la vaccination contre certaines maladies est obligatoire. Par exemple, la vaccination contre la rage est obligatoire pour les voyages internationaux avec votre chat ou dans certaines zones où la maladie est présente (Maghreb, Est de l’Europe, certains pays d’Asie, etc.). Se conformer à ces exigences légales garantit la sécurité de votre chat et protège également les autres animaux et les humains.

Il est important de consulter votre vétérinaire pour établir un calendrier de vaccination approprié pour votre chat en fonction de son âge, de son état de santé et de son mode de vie. Les vaccins pour chats sont généralement administrés dès leur plus jeune âge et nécessitent des rappels réguliers pour maintenir une protection efficace.

Visite vaccin de mon chat chez le vétérinaire

Quels sont les bienfaits de la vaccination des chats ?

La vaccination des populations félines présente de nombreux avantages et bienfaits. Pour certaines maladies, elle a même fait reculer des maladies mortelles : c’est le cas de la rage, qui a disparu du territoire français depuis plus de 20 ans…

Cette maladie virale est zoonotique, c’est-à-dire qu’elle touche les animaux, qui peuvent le transmettre aux humains, en particulier lors de morsure ou de griffure. Or, elle est inéluctablement mortelle : dès que les symptômes se déclarent (chez l’humain ou chez l’animal), rien ne peut arrêter la progression du virus. Près de 60 000 personnes en meurent chaque année dans le monde selon l’institut Pasteur.

Mais depuis que les vaccins sont largement distribués dans les pays où elle sévit, la rage recule : en vaccinant les animaux de compagnie, on évite la contamination des humains qui les côtoient. En France, les autorités de santé ont même obtenu, en vaccinant les renards, mais aussi les chiens et les chats, qu’elle disparaisse durablement du territoire depuis les années 2000…

Ainsi, en vaccinant massivement les animaux, on les protège efficacement, et l’on protège aussi les populations animales et humaines qui les côtoient.

Dans tous les cas, il est recommandé de consulter un vétérinaire pour établir un plan de vaccination approprié pour les populations félines, en tenant compte des besoins spécifiques de chaque communauté de chats. 

Est-ce que mon chat peut me rendre malade ?

La plupart des maladies des chats ne peuvent pas être transmises aux humains. C’est le cas du coryza, du typhus, de la leucose ou encore du FIV, le SIDA du chat. Même si vous vivez avec un chat infecté, vous ne tomberez pas malade car ces maladies ne sont pas contagieuses pour les humains.

Mais d’autres sont des zoonoses : vous pouvez les attraper ! Parmi ces maladies, on peut citer la rage, la maladie des griffes du chat, la pasteurellose, la teigne ou la toxoplasmose.

  • La maladie des griffes du chat touche essentiellement les jeunes gens et les personnes immunodéprimées. Elle est due à la bactérie Bartonella henselae, transmise par les puces et présente dans la salive des chats infectés.  Quelques semaines après la morsure ou la griffure du chat, les premiers symptômes (rougeur, gonflement des ganglions, plaie enflée) apparaissent autour de la zone blessée. Cette maladie guérit en général spontanément. Cependant, chez les personnes immunodéprimées, les infections peuvent être plus graves et nécessiter un traitement antibiotique.
  • La pasteurellose est une maladie relativement rare. Elle est due à une bactérie et se manifeste par une douleur au niveau de la plaie, puis de la fièvre. Elle peut être soignée grâce à des antibiotiques.
  • La teigne est une affection dermatologique due à un champignon. C’est donc une mycose, qui se manifeste par une ou plusieurs petites lésions rougeâtres, rondes et croûteuses. En général, la teigne ne provoque pas de démangeaison : la plaie ne « gratte » pas. Il est essentiel de traiter cette maladie grâce à des pommades antifongiques prescrites par le médecin.
  • La toxoplasmose est une zoonose provoquée par un parasite : Toxoplasma gondii. Elle est transmise par le contact avec les excréments des chats contaminés, mais aussi par l’ingestion d’aliments mal lavés, de viande crue ou d’eau souillée. Elle est sans grand risque en général, sauf pour les malades du SIDA ou les femmes enceintes : les toxoplasmes sont dangereux pour le développement du fœtus et il est préférable de ne pas changer la litière de son chat, ou alors ou de porter des gants pour le faire lorsqu’on est enceinte et séronégative (jamais contaminée auparavant). Chez les chats, la toxoplasmose provoque des symptômes discrets tels que de la fièvre, de la léthargie et une perte d’appétit. Les chats d’extérieur qui chassent et consomment des proies sont davantage à risque d’infection.

Les médecins et les vétérinaires peuvent informer les propriétaires de chats sur les zoonoses et donner à chaque famille tous les conseils nécessaires pour rester en bonne santé aux côtés de son compagnon félin : c’est le concept « one health » (une seule santé), qui permet aux humains et aux animaux de cohabiter sans risque dans un environnement sain.

Que faire pour garder mon chat en bonne santé ?

Si vous souhaitez que votre chat reste en bonne santé tout au long de sa vie, pensez à le faire vacciner pour qu’il développe de solides défenses. Votre vétérinaire sera votre meilleur interlocuteur pour déterminer quels seront les vaccins les mieux adaptés à votre chat pour le garder en bonne santé tout au long de sa vie.

Vous recherchez un vétérinaire ?

Le vétérinaire joue un rôle indispensable pour assurer une bonne santé de votre chien ou chat. Trouvez un professionnel près de chez vous !

TROUVER UN VÉTÉRINAIRE

Partager l’article


Ces articles peuvent vous intéresser

Urgences du quotidien
Mon chien a eu un accident, que faire ?

Découvrez les informations essentielles et comment réagir pour assurer la sécurité et le bien-être de votre compagnon à quatre pattes.

Urgences du quotidien
Mon chien s’est brûlé, que faire ? 

Les brûlures chez le chien sont relativement courantes. Apprenez à les traiter pour soulager votre animal et prévenir les complications.

Urgences du quotidien
Mon chien a une plaie, que dois-je faire ? 

Le risque de blessures chez les chiens n’est pas rare : morceaux de verres, épines, échardes, corps étrangers, fils de fer barbelés, clous… peuvent entailler la peau et être à l’origine de plaies plus ou moins profondes.

Besoin d’aide pour trouver une solution adaptée à votre animal de compagnie ?

enfant chat chien

Inscrivez-vous à MyPet.com et recevez régulièrement des conseils et astuces d’expert pour la santé et le bien-être de votre animal de compagnie !