Page d’accueil » La vie quotidienne avec mon animal » Races » Le British Shorthair, un nounours apaisant

Le British Shorthair, un nounours apaisant

Une des races de chat les plus appréciées en Grande-Bretagne et dans le monde entier.

Chat British Shorthair

Origine du British Shorthair

Il y a 2000 ans, les légions romaines croisèrent des chats sauvages européens avec des Abyssins.

Introduit en Grande Bretagne, ce chat « européen » s’adapta très bien au climat froid et humide, en développant un pelage court et « imperméable ». C’est en 1871, lorsqu’une chatte bleue gagna la première exposition féline que la race British Shorthair fut reconnue à part entière. Décimée par la famine à la première guerre mondiale, les éleveurs décidèrent de croiser les quelques chats restant avec des chats sans pedigree (ce qui affina la race) puis avec des Persans (pour récupérer de la « rondeur »).


Origine du British Shorthair

Il y a 2000 ans, les légions romaines croisèrent des chats sauvages européens avec des Abyssins.

Introduit en Grande Bretagne, ce chat « européen » s’adapta très bien au climat froid et humide, en développant un pelage court et « imperméable ». C’est en 1871, lorsqu’une chatte bleue gagna la première exposition féline que la race British Shorthair fut reconnue à part entière. Décimée par la famine à la première guerre mondiale, les éleveurs décidèrent de croiser les quelques chats restant avec des chats sans pedigree (ce qui affina la race) puis avec des Persans (pour récupérer de la « rondeur »).

C’est une des races les plus appréciées en Grande-Bretagne et dans le monde.

Le saviez-vous ? Le croisement des British Shorthair restants après les 2 guerres mondiales avec des Persans fit apparaître dans les portées des chatons aux poils plus longs. Ils furent à l’origine de la race British Longhair, version à poils mi-longs du shorthair.

Aspect général du British Shorthair : tout en rondeur !

TaillePoids adulteTypePoils
30-36 cm
(grand)
F : 3-6 kg ;
M : 4-8 kg
Médioligne
(semi-cobby)
Courts
  • Sa tête est toute ronde (comme une pomme !). Son nez est court et large, avec parfois un très léger stop. Les mâles ont de grosses bajoues.
  • Ses oreilles, sont larges à la base, moyennes à petites, arrondies aux extrémités et bien espacées.
  • Ses yeux sont ronds et grands ce qui lui donne un regard doux. La couleur est en accord avec la robe.
  • Son cou est très court, trapu, musclé.
  • Son corps est large, musclé, puissant avec des épaules et des hanches rondes.
  • Ses pattes sont moyennes, musclées, robustes terminées par des pieds ronds.
  • Sa queue est assez courte, de même diamètre sur toute sa longueur, arrondie au bout.

Robe et pelage du British Shorthair

Ses poils sont courts, denses, dressés (ils s’écartent sur l’encolure lorsque le chat tourne la tête un peu comme les poils d’un tapis de laine). Le sous-poil est très épais et semble le protéger du mauvais temps !

Chez le Longhair, les poils sont mi-longs et soyeux (comme du mohair !), avec de belles collerette et culotte et un sous-poil épais.
Sa robe peut avoir de très nombreuses couleurs (noir, blanc, bleu, chocolat, cinnamon, lilas, roux, silver, etc.) et patrons possibles (unicolore, tabby, point, spotted, silver shaded) mais le bleu est la couleur préférée.

Personnalité du British Shorthair

Un vrai chat de compagnie dans ce monde si stressant ! Calme, posé, câlin sans être envahissant, un nounours dont la voix fluette contraste fortement avec son aspect !

Ses origines « de gouttière » l’amènent à apprécier de sortir dans un jardin (sans trop s’éloigner) mais il peut très bien vivre en appartement. Il peut rester seul sans problème dans la journée mais apprécie les échanges avec son propriétaire au retour.

Entretien et santé du British Shorhair

Son poil court (ou mi-long pour le longhair) s’entretient facilement (1 brossage hebdomadaire) même si en période de mue le brossage doit être plus soutenu.
C’est un chat robuste et résistant. Toutefois son calme et sa gourmandise le prédisposent à l’obésité, ce qu’il faudra éviter. Comme tous les chats, il devra être bien vacciné, vermifugé et protégé des parasites externes.
Il peut également être prédisposé à certaines maladies génétiques comme la cadiomyopathie hypertrophique, la polykystose rénale (il existe un test génétique) et l’hémophilie B.

Vous recherchez un vétérinaire ?

Le vétérinaire joue un rôle indispensable pour assurer une bonne santé de votre chien ou chat. Trouvez un professionnel près de chez vous !

TROUVER UN VÉTÉRINAIRE

Partager l’article


Ces articles peuvent vous intéresser

Urgences du quotidien
Mon chien a eu un accident, que faire ?

Découvrez les informations essentielles et comment réagir pour assurer la sécurité et le bien-être de votre compagnon à quatre pattes.

Urgences du quotidien
Mon chien s’est brûlé, que faire ? 

Les brûlures chez le chien sont relativement courantes. Apprenez à les traiter pour soulager votre animal et prévenir les complications.

Urgences du quotidien
Mon chien a une plaie, que dois-je faire ? 

Le risque de blessures chez les chiens n’est pas rare : morceaux de verres, épines, échardes, corps étrangers, fils de fer barbelés, clous… peuvent entailler la peau et être à l’origine de plaies plus ou moins profondes.

Besoin d’aide pour trouver une solution adaptée à votre animal de compagnie ?

enfant chat chien

Inscrivez-vous à MyPet.com et recevez régulièrement des conseils et astuces d’expert pour la santé et le bien-être de votre animal de compagnie !