Page d’accueil » Santé et bien-être de mon animal » Reproduction » Tout savoir avant de faire reproduire ma chienne

Tout savoir avant de faire reproduire ma chienne

Vous songez à faire reproduire votre chienne ? Tout d’abord, il n’est en aucun cas indispensable pour une femelle d’avoir au moins une fois des petits. Si vous souhaitez tout de même lui faire avoir des bébés, suivez tous nos conseils pour que cela se déroule à merveille. 

chiots qui tètent leur mère

Comment savoir si ma chienne est en ovulation ? 

Les chaleurs correspondent à la période qui entoure l’ovulation (ou œstrus). Elles se décomposent en deux phases : 

  • La première, appelée pro-œstrus, correspond au début des chaleurs : elle dure une dizaine de jours en moyenne mais peut être très variable selon les individus (de 2 à 25 jours). Les mâles sont attirés par la femelle mais celle-ci refuse l’accouplement. Les pertes sanguines sont souvent abondantes, la vulve est très gonflée. Souvent la chienne urine plus fréquemment et libère dans ses urines (et dans ses sécrétions vaginales) des phéromones, substances chimiques qui attirent les mâles.  
  • La seconde, ou œstrus, correspond à l’ovulation. Juste après l’ovulation, la femelle peut être fécondée pendant 2 à 3 jours. L’œstrus dure une dizaine de jours en moyenne (de 3 à 21 jours). Les pertes vulvaires deviennent moins abondantes et plus claires, la vulve est moins gonflée, la chienne se tient avec son arrière-train dévié et sa queue sur le côté. Durant cette période, elle accepte le mâle (ce qui ne veut pas dire qu’elle acceptera forcément le mâle que vous aurez choisi pour elle, mais qu’elle acceptera le mâle s’il lui convient !). 

Pendant cette période, la chienne peut changer de comportement vis-à-vis de ses maîtres, être plus câline, rechercher plus leur attention, ou au contraire être parfois plus agressive. 

Quel est le « bon moment » pour faire faire des petits à ma chienne ? 

Si vous décidez de faire reproduire votre chienne, mieux vaut attendre que sa croissance soit terminée (surtout pour les grandes races). 

L’idéal est de laisser ensemble la femelle et le mâle choisi, entre le 11ème et le 14ème jour des chaleurs, date approximative de l’ovulation. 

Mais si votre femelle est une chienne de race, et que l’étalon l’est aussi, la saillie peut coûter cher, et il vaut mieux mettre tous les atouts de son côté ; il est alors possible de faire suivre votre chienne par un vétérinaire : un frottis vaginal (avec observation des cellules au microscope) et un dosage sanguin de progestérone permettront d’affiner la période de fécondité. 

Il existe un seuil de progestérone au-delà duquel l’ovulation est certaine ; dans ce cas, la chienne doit être saillie dans les 48 h. Le mieux est de prévoir deux à trois « rendez-vous » à intervalles réguliers durant cette période propice. 

Comment se passe l’accouplement des chiens ? 

Si cela est possible, mieux vaut déplacer la chienne, le mâle restant sur son territoire. L’accouplement dure en moyenne une vingtaine de minutes. Et si le mâle n’est pas disponible, une insémination artificielle, pratiquée par un vétérinaire spécialisé, peut être réalisée. 

Lorsque vous faites rencontrer deux chiens pour qu’ils s’accouplent, laissez-les de préférence dans un environnement calme tel qu’un jardin. Une fois mis en contact, ils vont réaliser une « parade nuptiale ». Les deux animaux vont s’observer, ils peuvent se tourner autour et se renifler. Si la femelle accepte l’accouplement, elle s’immobilise, déplace sa queue sur le côté et surélève un peu son arrière-train pour faciliter la pénétration du mâle. 

Pourquoi les chiens restent collés lors de l’accouplement ? 

La fin de l’accouplement chez les chiens peut parfois surprendre les propriétaires car les chiens restent « collés » pendant une certaine période. Cette période de nouage dure en moyenne entre 15 et 30 minutes. Elle est due à une structure en forme de nœud à la base du pénis du mâle qui se gonfle et se bloque dans le vagin de la femelle dès que le pénis est pleinement introduit dans le vagin de la femelle. Cette étape est importante pour le succès de la reproduction car elle permet une meilleure fertilisation des ovules de la femelle. 

Même s’il est surprenant, c’est un phénomène naturel et normal qui se produit, il ne faut surtout pas essayer de séparer les chiens en tirant ou en les forçant car cela pourrait causer des blessures. Si vous êtes mal à l’aise avec la situation, il est conseillé de consulter votre vétérinaire pour obtenir des conseils et une assistance. 

chien collés durant l'acte de reproduction

Comment se passe la grossesse d’une chienne ? 

Les symptômes d’une gestation chez le chien 

La gestation chez la chienne dure entre 54 et 70 jours en moyenne. Durant cette période, différents symptômes peuvent apparaître : 

  • Un changement au niveau de son appétit : la chienne peut manger moins à cause de nausées mais elle peut aussi manger plus que d’habitude. 
  • Un changement de comportement : la chienne peut devenir plus affectueuse ou au contraire plus agressive et s’isoler. 
  • Prise de poids : Souvent visible vers un mois et demi après la fécondation. 
  • Un écoulement vaginal : généralement à la fin du premier mois de gestation. 
  • Une baisse d’activité : La chienne dormira plus et préfèrera se reposer plutôt que de partir en balade. 
  • Un gonflement des mamelles : Les mamelles gonflent et les mamelons peuvent devenir plus foncés. 
  • En fin de grossesse, la chienne présentera un comportement de nidation : Elle peut éventuellement gratter ou détruire son panier pour préparer un nid pour ses petits. Elle peut également rassembler tous ces jouets au même endroit. 

Ces symptômes peuvent être parfois très subtils, notamment en début de gestation. En cas de doutes, vous pouvez consulter votre vétérinaire qui réalisera une échographie ou une radiographie en fonction de l’avancée supposée de la gestation pour la diagnostiquer.  

Que dois-je surveiller ? 

Pendant la gestation, il est important de surveiller l’apparition de tous signes cliniques anormaux tels que l’anorexie, une baisse de l’état général, de la fièvre, des signes digestifs (diarrhée ou vomissements), des pertes vulvaires odorantes… En cas d’apparition de ces signes ou en cas de doutes, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire traitant. 

Comment nourrir ma chienne ? 

L’alimentation de votre chienne est également importante pendant la gestation afin qu’elle et ses petits reçoivent une quantité suffisante de nourriture. Il est conseillé d’augmenter la ration de 10 % par semaine à partir du 42ème jour jusqu’à arriver jusqu’à 150 % de ses besoins journaliers au moment du terme. Il faut également adapter l’alimentation avec une nourriture plus concentrée en énergie. N’hésitez pas à contacter votre vétérinaire traitant pour des conseils. 

Puis-je vermifuger ma chienne pendant la gestation ? 

Il est fortement déconseillé d’administrer un médicament à une chienne en gestation sans consulter son vétérinaire traitant. Certains médicaments sont non adaptés et pourraient être toxique pour les fœtus. 

Quel sont les signes d’une mise bas chez la chienne ? 

Les signes d’une mise bas imminente chez la chienne peuvent varier mais en voici les plus fréquents : 

  • Des changements physiques et comportementaux : Léchage excessif de la région génitale, perte d’appétit, agitation, recherche d’un endroit sûr de la mise bas, baisse de température (environ 1 °C) 
  • Contractions : il est possible qu’elles soient visibles au niveau de l’abdomen. 
  • Écoulement de liquide : juste avant le début des contractions, la chienne peut perdre du liquide amniotique sous forme d’un écoulement clair parfois teinté de sang. 

En tant que propriétaire, il est important d’être présent pendant la mise-bas. En amont, créer un environnement calme et sûr pour la chienne (endroit confortable, boîte à mise bas). Lorsqu’elle commence à présenter des signes, assurez-vous qu’elle ait un accès à l’eau et si elle a encore de l’appétit, proposez-lui de petits repas. 

Dans la majorité des cas, la chienne est capable de donner naissance à ses chiots seule. Elle lèchera ses chiots pour les nettoyer et stimuler leur respiration. Elle présentera un instinct maternel très prononcé pour ses chiots : il est important de respecter son besoin d’intimité. 

Dans certaines situations, la mise-bas se complique : si vous observez des signes de détresse chez votre chienne (comme des contractions prolongées sans expulsion des chiots, une faiblesse importante, des écoulements anormaux…). Dans ces cas-là, contactez votre vétérinaire au plus vite. Si la mise-bas n’est plus possible par voie naturelle, il pourra vous proposer une césarienne. 

Vous recherchez un vétérinaire ?

Le vétérinaire joue un rôle indispensable pour assurer une bonne santé de votre chien ou chat. Trouvez un professionnel près de chez vous !

TROUVER UN VÉTÉRINAIRE

Partager l’article


Ces articles peuvent vous intéresser

Urgences du quotidien
Mon chien a eu un accident, que faire ?

Découvrez les informations essentielles et comment réagir pour assurer la sécurité et le bien-être de votre compagnon à quatre pattes.

Urgences du quotidien
Mon chien s’est brûlé, que faire ? 

Les brûlures chez le chien sont relativement courantes. Apprenez à les traiter pour soulager votre animal et prévenir les complications.

Urgences du quotidien
Mon chien a une plaie, que dois-je faire ? 

Le risque de blessures chez les chiens n’est pas rare : morceaux de verres, épines, échardes, corps étrangers, fils de fer barbelés, clous… peuvent entailler la peau et être à l’origine de plaies plus ou moins profondes.

Besoin d’aide pour trouver une solution adaptée à votre animal de compagnie ?

enfant chat chien

Inscrivez-vous à MyPet.com et recevez régulièrement des conseils et astuces d’expert pour la santé et le bien-être de votre animal de compagnie !