Page d’accueil » Protéger mon animal » Au fil des saisons » Les dangers de l’automne pour mon chien 

Les dangers de l’automne pour mon chien 

Certains chiens ont une attirance marquée pour des objets trouvés dans la nature, lors de promenade en forêt. Ce comportement exploratoire, particulièrement développé au jeune âge, peut être à l’origine de l’ingestion de corps étrangers ou toxiques.

chien qui se balade en automne

Les marrons, un danger pour mon chien 

Attention à ne pas confondre les marrons et les châtaignes ! La châtaigne est comestible, contient trois à quatre fruits dans sa bogue et présente une forme plus aplatie que le marron. En promenade, vous rencontrez plus souvent des marrons : de formes plus rondes, ils ne contiennent qu’un seul fruit. C’est d’eux qu’il faut se méfier. 

En effet, les chiens peuvent s’intoxiquer en mangeant les marrons ou bien les feuilles et les bourgeons du marronnier. La dose toxique est mal connue car elle varie en fonction de la saison.

Les signes de l’intoxication apparaissent environ 6 heures après ingestion et sont surtout digestifs : nausées, vomissements, diarrhée, douleur abdominale… En cas d’intoxication massive, des signes plus graves peuvent apparaître comme des troubles nerveux par exemple (paralysie, convulsions…) 

En cas d’ingestion modérée, il faut surveiller votre chien dans les heures qui suivent et au besoin contacter votre vétérinaire traitant. Si votre chien a avalé une grande quantité de marrons, contacter immédiatement votre vétérinaire pour une consultation

chien proche de marrons, qui sont dangereux pour sa santé

Au-delà des risques d’intoxication, les marrons peuvent également se bloquer dans le système digestif de votre chien et faire occlusion. Même si parfois, le marron peut passer inaperçu et être éliminé de façon naturelle dans les selles, il peut se bloquer à différents niveaux du tube digestif (œsophage, estomac ou intestin). Selon la localisation de l’occlusion, les troubles vont être différents : efforts de vomissement, impossibilité de s’alimenter ou alors vomissements, douleur abdominale intense, constipation… 

Dans tous les cas, il est important de consulter votre vétérinaire rapidement car il s’agit d’une urgence médicale qui pourra nécessiter une prise en charge chirurgicale ! 

Les glands, toxiques pour mon chien 

Les glands, très nombreux sur les sols des promenades en automne, sont toxiques pour les chiens, et les jeunes feuilles du chêne de printemps le sont également ! Les glands verts sont beaucoup plus dangereux que les glands mûrs. 

Les conséquences d’une ingestion de glands sont très variables et dépendent de la quantité de glands ingérés. Dans certains cas, le chien ne présente pas de symptômes tandis que dans d’autres, il pourra être abattu, présenter des vomissements, de la constipation puis de la diarrhée. Son foie et ses reins pourront également être touchés. 

Tout comme les marrons, les glands peuvent faire occlusion dans le système digestif !  S’il a ingéré un gland, surveillez-le durant les premières heures. S’il présente des signes cliniques, emmener-le immédiatement chez votre vétérinaire traitant. 

En promenade, faites toujours attention à ce que votre chien met dans sa gueule.  

Les chênes abritent également des chenilles processionnaires, très dangereuses pour nos amis les chiens ! Ces chenilles sont présentes dans l’environnement lorsqu’elles descendent des chênes aux environs de mai à juillet. Ce sont les poils urticants à leurs surfaces qui sont responsables des signes cliniques : gêne au niveau de la zone de contact, inflammation des lèvres, rougeur de la langue, difficulté pour avaler sa salive… Ces signes peuvent être très graves et aller jusqu’à des nécroses de la langue

Pendant les périodes à risque, évitez à tout prix les chênes

En cas de contact avec une chenille processionnaire, ne jamais toucher la zone de contact sans gant (les chenilles sont aussi toxiques pour les humains !). Rendez-vous en urgence chez un vétérinaire, qui pourra mettre en place un traitement afin d’empêcher les lésions de s’étendre.  

Les fruits fermentés attirent mon chien, attention danger 

L’été, il est courant de trouver toutes sortes de fruits trop mûrs tombés au sol. Sous la chaleur, le sucre qu’ils contiennent se transforme en alcool (fermentation alcoolique) et ces fruits deviennent un véritable danger pour nos animaux à quatre pattes. Lors de la fermentation, des gaz odorants sont libérés rendant l’odeur du fruit encore plus appétente pour votre chien. C’est donc tout naturellement qu’il va vouloir s’en approcher.  

Tous les fruits ne présentent pas les mêmes risques : plus la teneur en sucre est élevée, plus la fermentation alcoolique sera importante et le fruit dangereux.  

Si votre chien ingère un fruit fermenté, les premiers symptômes devraient apparaître entre 15 minutes et quelques heures. Les signes cliniques sont ceux d’une intoxication à l’alcool : alternance de phrase d’hyperagitation et de prostration, trouble de l’équilibre, somnolence. Votre chien peut ainsi paraître comme « ivre ». Toutefois ces signes peuvent se compliquer avec des difficultés respiratoires, voire le coma ou l’arrêt cardiaque. 

Pour éviter cela, assurez-vous que votre chien ne puisse pas manger ces fruits en promenade. Si vous avez des arbres fruitiers dans votre jardin, enlevez régulièrement les fruits au sol pour éviter que votre animal y ait accès
Si votre chien présente des signes cliniques ou que vous suspectez qu’il ait mangé un fruit fermenté, contacter votre vétérinaire traitant qui saura vous conseiller et fournir à votre chien les soins nécessaires

Les champignons, pas pour mon chien 

L’automne rime avec saison des champignons ! Toutefois, cela peut être beaucoup plus dangereux qu’on l’imagine et engendrer une intoxication chez votre chien. Crus comme cuits, certains champignons représentent un danger pour nos chiens.  

La toxicité des champignons varie grandement en fonction des espèces. Certaines sont toxiques pour les humains comme pour les animaux, on pense notamment à ceux de la famille des amanites comme l’amanite tue-mouche par exemple. Mais attention, certains champignons comestibles pour nous, sont dangereux pour les chiens, comme les cèpes ou les bolets

Les signes cliniques d’une intoxication aux champignons sont variés et dépendent de la toxicité de l’espèce. Ils peuvent également apparaître plus ou moins rapidement après l’ingestion : ils sont parfois immédiats ou peuvent mettre plusieurs heures à apparaître. Ils sont très souvent digestifs : vomissements, diarrhée, hypersalivation, douleurs abdominales… Toutefois dans certains cas, des signes plus graves peuvent apparaître comme une déshydratation, de l’agitation, des troubles nerveux (hallucinations, pertes d’équilibre, convulsions…). Parfois, l’animal peut avoir de lourdes séquelles (atteinte hépatique ou rénale), voire décéder des suites d’une telle intoxication. 

En promenade, si votre chien veut jouer avec les champignons, ne le laissez surtout pas faire. Soyez particulièrement vigilant envers les jeunes chiens qui sont souvent plus curieux et plus joueurs. 

chiot qui s'intéresse à des champignons durant la balade

Si vous avez vu votre chien ingérer un champignon, l’idéal est de réussir à l’identifier par une photo par exemple. Ainsi, votre vétérinaire pourra vous indiquer s’il s’agit d’un champignon inoffensif ou toxique. S’il est très toxique, il pourra faire vomir votre chien avant que le champignon soit absorbé par l’organisme et donc éviter l’apparition de signes très graves. Attention toutefois, n’essayez pas de faire vomir votre chien tout seul et n’utilisez en aucun cas du sel pour le faire vomir (en plus de ne pas fonctionner, c’est extrêmement toxique pour le chien !).

Si votre chien présente des signes cliniques ou que vous êtes inquiets, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire traitant. Il pourra vous conseiller et administrer à votre chien le traitement adapté (médicaments ou hospitalisation si nécessaire). 

Les pommes de pin, pas un jeu pour mon chien 

Contrairement aux champignons ou aux marrons, les pommes de pin ne contiennent pas de substances toxiques. Attention, elles ne sont pas inoffensives pour autant ! Nombreuses sur les chemins de balade en automne, les chiens adorent jouer avec. Leurs structures fragiles s’effritent sous leurs dents, et ils les avalent parfois par inadvertance. Ces petits bouts, parfois acérés, peuvent léser la gueule du chien ou son tube digestif. Lorsque c’est le cas, l’animal présentera des troubles digestifs comme une diarrhée, des vomissements ou une douleur abdominale par exemple. Attention : les pommes de pins peuvent également se bloquer dans le système digestif et faire occlusion, c’est alors une urgence vétérinaire !  

Empêchez donc votre chien de jouer avec et emmenez avec vous en promenade sa balle favorite sur laquelle il pourra diriger toute son attention. En cas d’ingestion accidentelle : surveillez votre animal pendant plusieurs heures afin de s’assurer qu’aucun signe n’apparaissent. Si c’est le cas, emmenez-le chez votre vétérinaire qui prescrira un traitement pour soulager ces douleurs digestives

Si vous suspectez votre chien d’avoir ingéré un gros bout : soyez particulièrement vigilant aux risques d’occlusion car une prise en charge rapide chez le vétérinaire pourrait s’avérer nécessaire. 

Les pins, tout comme les chênes, sont l’habitat des chenilles processionnaires. Les chenilles du pin présentent les mêmes dangers que celles du chêne mais leur période de migration le long des troncs et à proximité des arbres n’est pas la même. Ces chenilles commencent leur migration début printemps. Attention toutefois, il est possible de voir des migrations de ces chenilles plus tôt dans l’année en fonction des conditions météorologiques

Les parasites menacent mon chien en automne 

L’automne n’est pas que synonyme de poêlées de champignons, de châtaignes au four ou de balades en forêt, les parasites sont également de sortie

Les puces vivent majoritairement en intérieur car elles préfèrent le chaud et l’absence de lumière (leurs larves sont souvent bien cachées entre les lattes de parquets et sous les canapés). Mais elles sont également présentes dans l’environnement, à n’importe quelle période de l’année. Les puces sont responsables de prurit parfois très importants chez les chiens. Certains sont même allergiques à leurs piqures : ils présenteront des lésions parfois très marquées (rougeurs, croûtes…).

On pense souvent à tort que les tiques ne sont présentes que pendant les périodes chaudes mais ce n’est pas le cas. Elles sont toujours présentes en automne et peuvent même parfois l’être en hiver en fonction des températures ! En effet, les tiques sont inactivées en dessous de 1,9 °C, ce qui signifie qu’en automne, il fait encore suffisamment frais pour qu’elles continuent de se développer ! Au-delà des démangeaisons qu’elles engendrent, elles peuvent transmettre des maladies potentiellement très graves (comme la maladie de Lyme). 

Protéger son animal des puces et des tiques est relativement simple : il suffit de lui administrer un antiparasitaire de manière régulière. Votre vétérinaire sera le plus à même pour évaluer le risque parasitaire de votre chien et adapter le traitement selon les besoins de votre chien. Soyez vigilants si vous souhaitez acheter des produits sur internet, car il y a des contrefaçons, et privilégiez des molécules dont l’efficacité a été prouvée. Il existe un logo pour vérifier la légalité d’un site pour vendre des médicaments vétérinaires, veillez-y !

L’automne est également la période d’activité des « acariens rouges » (aussi appelé aoûtats). Les larves de cet acarien se fixent sur les zones où le chien a la peau fine (entre les doigts, sous les aisselles, à l’intérieur des cuisses…). Elles provoquent une irritation importante de la peau : votre chien se lèchera ou se grattera de manière compulsive au point parfois de se blesser. Ces acariens sont de très petites tailles mais il est possible de les distinguer à l’œil nu : Ils forment des petites plaques orangées sur la peau de votre chien

Si votre chien se lèche ou se gratte intensément une zone, contactez votre vétérinaire afin qu’il puisse vous prescrire un antiparasitaire adapté ainsi que des soins des plaies si nécessaire. 

Vous recherchez un vétérinaire ?

Le vétérinaire joue un rôle indispensable pour assurer une bonne santé de votre chien ou chat. Trouvez un professionnel près de chez vous !

TROUVER UN VÉTÉRINAIRE

Partager l’article


Ces articles peuvent vous intéresser

Jeu concours MyPet chien
Culture et jeux
RÈGLEMENT DU JEU FACEBOOK « VACANCES ÉTÉ 2024 »

Nous organisons un jeu concours sur la page Facebook MyPet chien, le règlement de ce jeu est consultable sur notre site internet.

jeu concours MyPet chat
Culture et jeux
Règlement du jeu Facebook MyPet chat « Grandes vacances 2024 »

A l’occasion de la fin d’année scolaire 2023-2024, nous avons la joie de vous gâter 😻 avec un jeu-concours félin sur notre page Facebook MyPet chat. Voici le règlement !

Mon chien a eu un accident, que faire ?
Urgences du quotidien
Mon chien a eu un accident, que faire ?

Découvrez les informations essentielles et comment réagir pour assurer la sécurité et le bien-être de votre compagnon à quatre pattes.

Besoin d’aide pour trouver une solution adaptée à votre animal de compagnie ?

enfant chat chien

Inscrivez-vous à MyPet.com et recevez régulièrement des conseils et astuces d’expert pour la santé et le bien-être de votre animal de compagnie !